Comment la frustration des hommes reste le gagne-pain des applis de rencontre

Tinder, Bumble, Fruitz etc. seront des applis de rencontre qui comptent des millions d’utilisateurs dans le monde. Mais combien d’entre eux savent De quelle fai§on elles fonctionnent ?

Moyens de booster son ego ou de approcher quelqu’un a distance pour une relation de confiance ou une aventure, les applications de dating comme Tinder, Fruitz ou Bumble ont J’ai cote. Durant une telle periode particuliere de Covid, les deplacements sont contraignants et le recours a ces applications reste accru. Si l’application a Notre flamme reste la plus celebre d’entre elles, sa presentation de profils reste bien sauf aleatoire.

De base, Tinder fonctionne avec l’algorithme ELO, le aussi qui est utilise en jeux video. L’application attribue votre score a chaque personne inscrite base sur le nombre https://besthookupwebsites.org/fr/brancher/ de matches. Mes utilisateurs paraissent ensuite tries et presentes aux personnes ayant plus ou moins le meme “niveau d’attractivite”. Ainsi, si vous etes swipe.e vers la droite, la score augmente. Si vous etes swipe.e vers la gauche, il diminue. Et si quelqu’un avec un score eleve vous like, vous remontez dans l’algorithme. Aujourd’hui, l’app pretend ne plus avoir recours au score ELO mais des constatations restent analogues. Etrange.

Les utilisateurs ne partent donc jamais au milieu des memes chances mais un autre facteur est a prendre en compte : le sexe. Ils font plus d’hommes i  propos des applications de dating qu’il n’y a de jeunes femmes. Elles ont donc environ chance d’etre likees et donc de matcher. Alors que Tinder pretend faciliter nos rencontres, elle frustre des hommes et leur propose davantage d’options Afin de booster leur profil. De nombreux jeunes femmes en subissent les consequences en recevant des messages agressifs. Selon Whitney Wolfe Herd, ancienne membre de l’equipe et fondatrice de Bumble, “sur les applications de dating, chaque femme a bien recu un message agressif, violent, vulgaire”. Elles deviennent donc plus selectives et ont “des jugements superficiels” d’apres le philosophe Joe Edelman.

“Tinder travaille avec de professionnels du jeu video pour savoir comment activer les mecanismes de frustration au cerveau des hommes. Quand ils ont identifie un profil susceptible de payer (un certain niveau de revenus, un certain niveau d’etudes, etc.), ils le rangent au sein d’ une categorie ou son profil apparait moins. Un coup qu’il achete l’option (Boost ou Gold), le profil est, selon le niveau d’attractivite, soit montre normalement, soit montre beaucoup plus. ” explique Jean Meyer, PDG de l’application Once.

Un effet nefaste sur la confiance en soi

Attention a choisir l’application phare en matiere de rencontre avec lucidite car celle-ci peut avoir votre effet nefaste sur la confiance en soi. Votre meilleur profil, en luminosite et 3 filtres suffisent concernant etre qualifie.e de frappe et donc, de remonter dans l’algorithme. Mais lorsque vient le premier rendez-vous, c’est l’apprehension qui prend place parce que les photos sont sublimees et la date risque de ne pas apprecier. Restez vous-meme et ne trafiquez jamais les cliches, vous etes canon.

A chaque appli son fonctionnement

L’integralite des applications de rencontre ne fonctionnent jamais avec l’algorithme ELO mais presentent tout ainsi des inegalites en fonction du sexe. Sur Fruitz, les femmes peuvent faire autant de decouvertes qu’elles le desirent alors que les hommes ont droit a 3 decouvertes l’integralite des 12 heures s’ils optent pour la formule gratuite.

Sur Bumble, l’inegalite reste revendiquee. J’ai creatrice, Whitney Wolfe Herd, souhaitait endiguer le souci des messages agressifs que les femmes recoivent en les mettant dans une position avantageuse; il n’y a qu’elles qui peuvent envoyer le premier message et elles ont 24h concernant le Realiser. Si elles depassent l’echeance, le match disparait.